Comment vivre après le décès de son enfant ?

 

Après la mort d’un enfant, les parents et les autres membres de la famille vivent des émotions très intenses dont la durée peut être variable pour chacun. Les parents qui perdent un enfant sont confrontés à une épreuve exceptionnelle, sans référence, sans modèle, sans soutien de pairs confrontés au même vécu, à l’exception d’autres parents qu’ils rencontrent à l’hôpital. De la même façon, l’entourage peut se sentir démuni et peu expérimenté pour entourer la famille dans cette épreuve.

 

Pour les parents et les autres membres de la famille en deuil, le sentiment d’avoir « tout essayé », « tout fait » pour l’enfant malade peut atténuer le sentiment de culpabilité après la mort de l’enfant et faciliter donc le travail de deuil.

Certains parents peuvent avoir besoin de faire appel à des professionnels comme les psychologues, psychiatres, médecins.

Parallèlement, certaines associations et structures proposent en France un accompagnement psychologique et bénévole, des groupes d’entraide aux parents ayant perdu leur enfant d’une maladie ou dans la période périnatale.

 

Consulter le répertoire national de structures d’accompagnement du deuil en France.

 

Introduction

Que sont les soins palliatifs pédiatriques ?

Comment accéder aux soins palliatifs pédiatriques ?

Comment vivre avec l’enfant gravement malade jusqu’à son décès ?

Comment continuer une vie d’enfant ?

Comment parler avec l’enfant de la maladie et de la mort ?

Comment être auprès de son enfant dans les derniers instants de sa vie ?

Comment vivre après le décès de son enfant ?

Témoignage d'un parent : entretiens vidéo avec Nelly

Entretien avec le Dr Matthias Schell, pédiatre et oncologue

Ressources

 

Le contenu de ce dossier a été élaboré par l'équipe du Centre National de Ressources Soin Palliatif