Aides financières 

L’Allocation journalière d’accompagnement (AJAP)

 

 

Pour qui :

 

Les demandeurs d’emploi
Les salariés bénéficiant d’un congé de solidarité familiale, ou bien ayant cessé/réduit leur activité pour accompagner un proche en fin de vie à domicile ou en établissement pour personnes âgées dépendantes (EHPAD).

 

Conditions :

 

La personne accompagnée doit être pour le demandeur :

 

  • un ascendant ou un descendant,
  • un frère ou une sœur,
  • toute personne partageant le même domicile que la personne en fin de vie (conjoint, concubin, partenaire lié par un PACS)
  • toute personne désignée comme personne de confiance par la personne accompagnée.

 

 

Où la solliciter :

 

  • Pour les fonctionnaires : la demande d’allocation se fait auprès de votre employeur. Se renseigner au service des Ressources Humaines.
  • Pour les autres personnes : la demande d’allocation se fait auprès de votre caisse d’assurance maladie.

 

Pour en savoir plus :

 

L' allocation journalière d’accompagnement - AJAP

Allocation journalière d'accompagnement d'une personne en fin de vie

 

L’Allocation d’accompagnement de la Ville de Paris

 


Pour qui :

 

Les personnes habitant Paris depuis au moins 3 ans qui décident de cesser totalement et volontairement leur activité professionnelle pour s’occuper d’un parent malade.

 

Conditions :

 

La personne accompagnée doit être pour le demandeur :

 

  • un ascendant ou un descendant en ligne directe,
  • un conjoint,
  • un ascendant ou un descendant en ligne directe du conjoint,
  • un frère ou une sœur.

 

Il s’agit soit d’une personne en fin de vie en soins palliatifs, soit d’un enfant mineur en soins palliatifs ou atteint d’une maladie grave ou hospitalisé pour qui la présence d’un parent est nécessaire.

 

 

Où la solliciter :

 

Au Centre d’Action Sociale de votre arrondissement.

 

Pour en savoir plus :

 

La fiche détaillée du Centre national des soins palliatifs et de la fin de vie : Allocation d’accompagnement – Prestation Ville de Paris

 

Aides aux familles en cas de chute brutale de ressources

 

 

L’Allocation journalière de présence parentale (AJPP)

 

 

Pour qui :

 

Les personnes justifiant d’un congé de présence parentale auprès de leur employeur :

 

  • Les salariés du secteur privé ou agents du secteur public,
  • Sous certaines conditions uniquement, les voyageurs représentants placiers (VRP), salariés à domicile employés par un particulier employeur ou travailleur non-salarié,
  • Les personnes en formation professionnelle ou demandeurs d'emploi à condition d'être indemnisés par Pôle emploi.

 

Conditions :

 

  • L’enfant a moins de 20 ans ou est à votre charge.
  • La gravité particulière de sa maladie, du handicap ou de l'accident ainsi que le caractère indispensable d'une présence soutenue et de soins contraignants doivent être attestés par un certificat médical.

 

 

Où la solliciter :

 

Auprès de votre Caisse d’Allocation Familiale.

 

Pour en savoir plus :

 

La fiche détaillée du Centre national des soins palliatifs et de la fin de vie : allocation journalière de présence parentale (AJPP)

 

Allocation journalière de présence parentale (AJPP)

 

Le Fonds National d’Action Sanitaire et Sociale de Soins Palliatifs

 

 

Pour qui :

 

Les personnes malades bénéficiant de soins palliatifs à domicile ou substitut de domicile.

 

Conditions :

 

  • Le dispositif est limité aux personnes en phase évolutive ou terminale de leur maladie.
  • Le médecin doit fournir une attestation certifiant que le patient relève de soins palliatifs.

 

 

  • Où la solliciter :

 

La demande est à adresser directement au service d’action sociale de la Caisse Primaire d’Assurance Maladie (CPAM).

 

Pour en savoir plus :

 

La fiche détaillée du Centre national des soins palliatifs et de la fin de vie : Fonds National d’Action Sanitaire et Sociale de Soins Palliatifs - FNASS

   

Contactez la Cellule Action Sanitaire et Sociale de votre Caisse Primaire d’Assurance Maladie.