Congés 

Le congé de solidarité familiale


Pour qui :

 

Toute personne salariée

 

Conditions :

 

Un certificat médical doit attester que la personne accompagnée souffre d’une pathologie mettant en jeu son pronostic vital ou se trouve en phase avancée ou terminale d’une maladie grave. Il peut s’agir  :

 

  • D’un ascendant ou d’un descendant,
  • D’un frère ou une sœur,
  • De toute personne partageant le même domicile que la personne en fin de vie (conjoint, concubin, partenaire lié par un PACS)
  • De toute personne désignée comme personne de confiance par la personne accompagnée.

 

Où le solliciter :

 

Auprès de votre employeur.

 

Pour en savoir plus :

 

La fiche détaillée du Centre national des soins palliatifs et de la fin de vie : Congé de solidarité familiale

 

Congé de solidarité familiale

 

Le congé de présence parentale
 

 

Pour qui :

 

  • Les salariés du secteur privé ou agents du secteur public,
  • Sous certaines conditions uniquement, les voyageurs représentants placiers (VRP), salariés à domicile employés par un particulier employeur ou travailleur non-salarié
  • Les personnes en formation professionnelle ou demandeurs d'emploi à condition d'être indemnisés par Pôle emploi.

 

Conditions :

 

  • L’enfant a moins de 20 ans ou est à votre charge.
  • La gravité particulière de sa maladie, du handicap ou de l'accident ainsi que le caractère indispensable d'une présence soutenue et de soins contraignants doivent être attestés par un certificat médical.

 

Où le solliciter :

 

Auprès de votre employeur, ou, dans le cas où vous êtes fonctionnaire, auprès de votre administration. ;

 

Pour en savoir plus :

 

La fiche détaillée du Centre national des soins palliatifs et de la fin de vie : le congé de présence parentale

Vous êtes employé du secteur privé : allocation journalière de présence parentale (AJPP)

Vous êtes employé du secteur public : fonction publique : congé de présence parentale