La fatigue

« La fatigue ne recouvre pas les désirs, elle les révèle » Philippe Guéguen1

 

 

Pour vous aider au quotidien, que vous soyez la personne malade ou l’un de ses proches, ces conseils pratiques sont faits pour vous. Vous pouvez choisir ceux qui vous conviennent le mieux. Vous pouvez également en discuter entre vous.

 

 

Quelques repères

 

La fatigue est une sensation de lassitude ou un manque d’énergie. Il est normal de se sentir fatigué(e) à certains moments.

Elle peut avoir des répercussions sur le comportement, les capacités intellectuelles, l’appétit, l’humeur. Un cercle vicieux peut alors s’instaurer qui entraîne une aggravation progressive de la fatigue.

 

L'importance d'en parler avec le médecin

 

Parler de la fatigue entre la personne malade, son proche et le médecin peut permettre de :
 

  • rechercher les causes médicales et psychologiques afin éventuellement de les traiter, par exemple en soignant une anémie, une douleur, en donnant des compléments alimentaires ; en proposant de la kinésithérapie, de la sophrologie, un accompagnement psychologique, etc.

  • comprendre que la fatigue est liée à la maladie.

 

Quelques conseils pour respecter la fatigue tout en profitant ensemble du quotidien

 

Pour le proche de la personne malade, il n’est pas toujours facile de reconnaître et de respecter la fatigue tout en profitant des évènements du quotidien ensemble.

 

Voici quelques conseils pour tenter de préserver ce dosage subtil :

 

  • Adapter les activités car une activité adaptée peut aider à maintenir, le plus longtemps possible, un bon niveau d’énergie et de vitalité de la personne malade :

- choisir les activités qui font plaisir,

- organiser des activités en tenant compte des capacités du moment,

- adapter les durées de visites

 

  • Préserver dans la journée des moments consacrés au repos : siestes ou simplement des moments de calme.

 

  • Sauvegarder de bonnes habitudes de vie :

- préserver des horaires réguliers de sommeil,

- éviter les stimulants - thé, café, boissons caféinées ou énergisantes, etc.

- équilibrer l’alimentation.

 

  • Pratiquer des techniques de relaxation pour limiter les tensions : étirements, respiration, massages, sophrologie, yoga, etc.

 

  • Parler ensemble des émotions générées par l’état de fatigue.

 

  • Préserver à chacun des moments privilégiés, à vivre séparément et à son propre rythme

 

1 Citation extraite de « Les enfants précoces ne vont pas au paradis », éditions Inventaire-Invention, coll. « Textes », 2006