Accidents vasculaires cérébraux : quelle médecine face à la complexité ?

 

 

Avec 150 000 nouveaux cas par an, les accidents vasculaires cérébraux (AVC) sont en France la première cause de mortalité pour les femmes et la troisième pour les hommes. Cette maladie représente un véritable problème de santé publique pour lequel les soins de fin de vie et la démarche palliative nécessitent d'être mieux formalisés.

 

L'enjeu est d'autant plus important qu'une telle atteinte présente une forme très différente par rapport à une maladie évolutive comme le cancer qui a servi historiquement de matrice au développement de soins palliatifs spécialisés.

Pour comprendre les enjeux de la prise en charge des AVC les plus graves et de la fin de vie, nous proposons trois entretiens :

 

Actualités contenues dans ce dossier

AVC graves, limitation des traitements et soins palliatifs

ven, 13/02/2015 - 09:41
 Florence Douguet est sociologue de la santé et de la médecine, maître de conférences et chercheure à l’Université de Bretagne Sud. Elle étudie depuis de nombreuses années le travail des professionnels de la santé et leurs relations avec les patients et l'entourage, tant à l'hôpital qu'au

L'expérience d'une famille face à l'accident vasculaire cérébral grave

ven, 13/02/2015 - 09:42
Entretien avec Elisabeth F.[1], proche d'une personne touchée par un AVC grave Propos recueillis par Jean-Christophe Mino, médecin de santé publique, directeur du Centre National de Ressources Soin Palliatif. Comment l’accident vasculaire de votre grand-mère s’est-il déclaré ? Quel

Pourquoi il est important d'étudier la prise en charge des accidents vasculaires cérébraux à la phase aiguë et la fin de vie

ven, 13/02/2015 - 09:40
 Sophie Crozier est médecin neurologue et docteur en éthique médicale. Elle travaille dans le service des urgences cérébrovasculaires de l'hôpital de la Pitié-Salpêtrière à Paris. Elle préside la commission éthique de la Société Française NeuroVasculaire (SFNV). Propos recueillis par